Comment faire une formation financée avec des aides de l’état ?

Le Gouvernement français soutient le droit à la formation en proposant aux citoyens l’accès à des formations professionnelles gratuites financées par l’État. Cette mesure est motivée par l’idée selon laquelle la formation professionnelle se présente comme un outil important pour tous les actifs. Elle permet notamment de développer des compétences professionnelles supplémentaires, utiles pour accéder à de nouveaux secteurs de l’emploi. Le développement des compétences permet également de rester à jour sur les nouvelles dispositions du secteur où l’apprenant est déjà actif, ou encore pour favoriser le retour à l’emploi.

Comment faire pour accéder à une formation financée par l État

Depuis Mars 2020, le Gouvernement français propose aux citoyens l’accès à plus de 200 formations gratuites dans 20 secteurs professionnels différents. Ces formations gratuites sont pour la plupart prises en charge par Pôle Emploi et sont accessibles depuis le site officiel de l’agence : pole-emploi.fr. On peut par exemple citer la formation financée par l etat en coiffure, accessible depuis le site : https://www.pophairformation.com. Chacune des formations gratuites financées par l’Etat et proposées sur le site de Pôle Emploi contiennent les coordonnées des organismes de formation. Ainsi, lorsqu’une formation semble intéressante, l’actif peut postuler et contacter l’organisme, qui se chargera ensuite d’établir le plan de formation ou le parcours pédagogique de ce dernier. Le conseiller Pôle Emploi accompagnera son client tout au long de la démarche de projet de formation. Il sera notamment en charge de valider l’inscription de l’actif et pourra également conseiller ce dernier sur le type de formation le plus adapté à sa situation professionnelle :

  • formation à temps-plein :
  • formation en alternance ;
  • formation à distance ;
  • stage, etc.

Les différents types d’aides à la formation gratuite

Le compte personnel de formation (CPF)

Il s’agit d’un compte personnel qui permet à tout individu âgé de 16 ans minimum d’entamer une action de formation afin d’acquérir une certification, une qualification ou un diplôme d’Etat. Le CPF de transition, nécessaire pour le développement des compétences, peut également être utilisé pour le financement d’une formation d’aide individuelle à l’amélioration des connaissances et des compétences. Ce CPF de transition est d’ailleurs également utilisable pour accompagner la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). Le CPF est un compte ouvert dès l’entrée sur le marché du travail. Il est plafonné à 150 heures de formation et son accumulation se fait jusqu’à la retraite du titulaire. La récolte des heures de formation se fait à raison de 24 heures par an lors des 5 premières années, puis passe à 12 heures par an jusqu’à atteindre les 150 heures. Pour les personnes qui travaillent à temps partiel, le calcul des heures de formation acquises se fait proportionnellement au temps de travail accompli. En ce qui concerne un salarié en CDI ou en CDD, la mobilisation des fonds du CPF se fait à tout instant. Le salarié n’aura donc qu’à choisir la formation CPF qui correspond à son projet professionnel dans la liste des formations éligibles.

Pôle Emploi

Comme dit précédemment, Pôle Emploi propose aux actifs plus d’une centaine de formations gratuites financées par l’État. Ces formations leur sont accessibles, même si ces actifs ne disposent pas de compte personnel de formation (CPF) ou même si leurs droits du CPF sont insuffisants pour couvrir les frais de formation. Pour se faire financer par Pôle Emploi, l’actif devra se rendre directement sur la plate-forme, dans la rubrique « Mon compte formation ». Le montant de l’aide proposé par l’agence n’est pas plafonné et les actifs peuvent la solliciter plusieurs fois. Les financements proposés par Pôle Emploi sont avant tout destinés aux demandeurs d’emploi qui bénéficient d’une allocation chômage. Parmi les formations de Pôle Emploi, on peut citer les secteurs d’activités suivantes :

  • le télétravail ;
  • le télé-secrétariat ;
  • le verre ;
  • l’assurance ;
  • la maroquinerie ;
  • les travaux ferroviaires ;
  • le recrutement ;
  • le contrôle qualité ;
  • le transport scolaire ;
  • le thalasso-thermalisme.

Le FONGECIF

Afin d’obtenir un financement pour un projet de transition professionnelle ou de reconversion professionnelle, l’actif devra tout d’abord présenter une demande auprès d’une ATpro. Le projet de transition professionnelle permet de financer les formations permettant aux salariés encore sous contrat de travail de se former et de changer de profession. Ce projet donne alors droit à un congé pour suivre la formation, tout en obtenant une rémunération de l’employeur qui sera remboursé par la suite.

Autofinancer sa formation : est-ce possible ?

Il est en effet possible d’autofinancer son contrat d’apprentissage dans le cas où les dispositifs cités précédemment ne sont pas compatibles à la situation de l’actif. Pour ce faire, l’actif peut puiser dans ses économies, souscrire à un fonds d’assurance ou investir dans une épargne.