Qu’est-ce qu’une école de commerce en alternance ?

Il s’agit de pouvoir continuer ses études tout en s’intégrant dans le domaine professionnel de l’étude en question, ici le commerce. Les écoles de commerce en alternance permettent alors de travailler tout en étudiant et de prendre une longueur d’avance sur les capacités recherchées du domaine. Histoire d’être dans le bain pour mieux préparer son futur premier emploi.

Comment elle fonctionne ?

Que ce soit un programme long ou une formation plus courte, il existe aujourd’hui de grandes écoles de commerce qui proposent de plus en plus de formules en alternance. Dont le rythme sera déterminé en fonction du niveau d’études. L’étudiant aura alors une semaine en formation et une semaine en entreprise, ou bien une semaine à l’école et le reste du mois en entreprise. Cela dépendra du programme auquel l’école offrira. En effet, c’est cette dernière qui définit son programme et l’organisation des cours diffère d’une formation à l’autre. Ces écoles proposent des formations post-baccalauréat allant jusqu’aux fins d’études qui mettent l’accent sur le « savoir-être » et « l’ouverture à l’international ».

Le plus gros avantage d’une école de commerce en alternance, c’est ce privilège d’assister et de participer à des séminaires, à des conférences regroupant des professionnels du commerce. De plus, les étudiants y réaliseront également des projets concrets, des concours d’entrepreneuriat et seront à même de travailler de plus en plus en situation réelle.

Quel type de contrat en alternance ?

L’étudiant entrera dès sa formation dans le domaine professionnel par le biais d’un contrat, qui peut être un contrat de professionnalisation ou un contrat d’apprentissage. Il s’agit tout d’abord d’un contrat conclu entre un employeur et un salarié, qui a pour objectif de permettre le suivi d’une formation générale, théorique et pratique en vue d’acquérir une qualification professionnelle reconnue par un diplôme d’État ou par des certifications professionnelles.

Le contrat de professionnalisation par exemple, a pour objectif d’offrir un emploi et une formation professionnelle à des jeunes peu qualifiés et à ceux qui sont en demande d’emploi. Il s’inscrit dans le cadre de la formation continue et favorise l’insertion professionnelle. De ce fait, si son implication s’avère concluante pour l’entreprise, l’alternant pourra intégrer définitivement l’entreprise à l’issue de ses études. Si ce n’est pas le cas, ce sera néanmoins une expérience acquise qui figurera bien dans son CV. En ce qui concerne le contrat d’apprentissage, c’est un contrat de travail en alternance qui mélange enseignement théorique dans un organisme de formation et mise en pratique au sein d’une entreprise. Le contrat d’apprentissage relève de la formation initiale alors que le contrat de professionnalisation relève de la formation continue.

Et par la même occasion, avoir ce type de contrat est aussi un énorme avantage pour l’étudiant sur le point de vue financier. Car les titulaires d’un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage par exemple bénéficient d’une rémunération qui varie selon l’âge et le niveau de qualification du salarié. Et aussi de sa progression dans son cycle de formation.

Ce programme d’alternance présente de nombreux avantages pour l’employeur et permet en même temps de former un candidat aux métiers de l’entreprise en vue d’une embauche définitive. L’apprenti prépare un diplôme ou un titre professionnel tout en facilitant son entrée dans le monde du travail.