Spécialiste des données : des métiers d’avenir

Vous vous souvenez tous de la série Friends et de ses scènes hilarantes. Chandler, le protagoniste le plus drôle, avait la bonne habitude de tout payer pour ses amis (et notamment son colocataire Joey), grâce à son métier mystérieux pour les téléspectateurs des années 90.

Après une fine analyse en 2020, il apparaît que Mister Bing exerçait tout simplement une fonction proche du Data Scientist d’aujourd’hui ! La sitcom de NBC était donc en avance sur son temps en anticipant les hauts revenus de ce type de professions.

Dans un monde où les données sont essentielles et où les plus grandes entreprises comme les GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) ont su en partie étendre leurs pouvoirs et leurs chiffres d’affaires grâce à leur bonne gestion des datas clients, les successeurs de Chandler Bing sont nombreux.

Découvrons ensemble comment se compose le secteur professionnel lié au traitement et à l’analyse des données.

Les différents métiers liés à la data

Data scientist, ingénieur de données, architecte big data… Il existe une ribambelle de métiers différents aux intitulés souvent proches. De quoi perdre les jeunes étudiants et le grand public !

On peut cependant les diviser en cinq catégories pour faciliter la compréhension de chacun.

Les concepteurs : Appelés souvent architectes, il sont à la base de tout projet data. Ils vont ainsi permettre de créer le système nécessaire pour extirper et exploiter des données.

Les techniciens : Ce sont tous les métiers liés à l’ingénierie et qui vont pour le coup travailler sur l’aspect infrastructure. Récolte, stockage et utilisation des informations sont ainsi rendus accessibles grâce à ces ingénieurs.

Les interprètes : On les nomme généralement data scientist et ont pour mission de tirer des enseignements en analysant toutes les données à leur disposition. Un autre type de métier concerne les data analyst qui vont se concentrer sur l’établissement de tableaux de bord à l’aide des données, souvent pour mettre en avant des indicateurs de performances.

Les managers : Pour tout projet d’envergure, il faut un chef d’orchestre. Souvent baptisé data officer, celui-ci va piloter les actions de tous ceux précédemment cités et va établir une stratégie cohérente pour l’entreprise.

Les formations qui peuvent vous amener vers ce secteur

Pour devenir un spécialiste des données en France et notamment du Big Data dans les années à venir, un Bac+3 apparaît aujourd’hui comme un minimum.

L’offre éducative est désormais pléthorique. Vous pouvez par exemple envisager de commencer par un BTS informatique traditionnel puis une licence, pour enfin vous orienter vers certains masters spécialisés. Notons que les licences de mathématiques appliquées sont également bien vues.

Autre choix, celui de faire des classes préparatoires pour intégrer ensuite de prestigieuses écoles de commerce. Celles-ci sont toujours à la pointe des tendances et ne manquent pas d’avoir des spécialisations en Big Data. Mais pour ce genre de formation, vous aurez de grandes chances d’intégrer les métiers dits managériaux.

Enfin la voie royale reste les écoles d’ingénieurs. Plus elles seront prestigieuses et plus le champ des possibles en termes de métiers sera grand. Pensez donc à regarder le classement de référence.

Des niveaux de rémunération conséquents

Comme nous vous l’indiquions en préambule, les salaires dans le monde des données sont particulièrement élevés. Les écarts sont cependant énormes entre les différents métiers et l’endroit où vous exercez, mais surtout selon le niveau d’expertise.

Ainsi un data scientist peut gagner 45 000€ brut annuel en début de carrière et pourra après quelques années doubler sa rémunération. Les plus expérimentés peuvent même atteindre 150 000€ ! Les profils d’analystes ou de managers vont souvent être moins rémunérateurs (35 000 € brut en début de carrière). Enfin, tous les profils très techniques comme les ingénieurs vont souvent être au sommet de la pyramide salariale des datas !

Si les données ne sont pas votre tasse de café et que vous ne savez pas vraiment dans quelle branche vous spécialiser, nous avons pensé à vous. Il ne faut surtout pas vous précipiter dans un secteur qui est tendance, mais plutôt faire un travail sur vous-même.

Léa

Léa, 36 ans, depuis 10 ans, accompagnatrice auprès des collectivités territoriales dans l'orientation professionnelle des jeunes ados. J'écris pour le site Orienté-Metiers.org depuis 2 ans afin de vous renseigner et de vous accompagner dans votre orientation professionnelle !